P1070281-2

PARTIR UN AN SUR LA ROUTE: PRÉPARER SON ROADTRIP

Partir sur la route et vivre 1 an dans sa voiture semble beaucoup plus facile à dire qu’à réaliser. À seulement 2 semaines de notre départ, nous voulions vous partager (très brièvement) notre expérience en ce qui concerne les divers sujets que nous avons dû traiter ainsi que les embûches rencontrées au cours de la préparation de notre voyage lors de ces 2 dernières années (et c’est pas encore fini!). Au cours des prochains mois, nous ajouterons plus de détails sur chacun des points ci-dessous dans la section Infos pratiques de notre blog.

CHOIX DU MODE DE TRANSPORT

Pour traverser les pays et les kilomètres, il faut d’abord trouver le mode de transport idéal avec lequel il faut être confortable de voyager. Dans notre cas, nous avons opté pour un véhicule tout-terrain nous permettant de sortir des sentiers battus. Il y en a qui préfèrent faire du pouce, prendre l’autobus, rouler en moto, en bicycle ou en véhicule récréatif et d’autres même de courir voire de marcher…!

AMÉNAGEMENT INTÉRIEUR

Concernant l’intérieur de la voiture, nous devions l’adapter à nos besoins. Voyager seul n’implique pas les mêmes besoins que de voyager à plusieurs. Il faut donc penser à l’organisation de l’espace, concevoir le tout, acheter le matériel et le faire!. Il vaut mieux y penser 2 fois avant de se lancer dans la réalisation car le moindre problème dans la conception peut compliquer les choses.

AMÉNAGEMENT ET CONFIGURATION EXTÉRIEURS

Un auvent sur le côté passager afin de nous protéger des intempéries avec un moustiquaire pour nous protéger dans les endroits plus humides, des pneus flambant neuf, un nouveau pare-brise, une nouvelle porte arrière, un treuil de 8500 lbs pour nous sortir d’impasses, un traitement à l’antirouille pour protéger le camion ainsi que de nombreuses petites réparations diverses (heureusement que notre ancien propriétaire avait fait un gros travail à ce niveau là… rack sur le toit, suspension, transmission, alternateur, etc…)

Prendre un cours de mécanique de base aurait probablement été la meilleure chose que nous aurions pu faire cette année… mais non, nous ne l’avons pas fait car nous ressentions un grand besoin de se retrouver en misère en plein milieu du désert…!

LES AFFAIRES ADMINISTRATIVES

La partie la moins amusante : s’assurer. Il faut prévoir que la RAMQ (assurance au Québec) permet un maximum de 183 jours à l’extérieur de la province par année civile, ce qui fait en sorte que nous avons dû remplir des papiers afin de pouvoir se faire assurer par une compagnie privée. Il faut également assurer ses biens personnels et assurer son véhicule. Notre assurance pour la voiture couvre le Canada et les États-Unis, pour chacun des 17 autres pays que nous traverserons nous devons nous procurer une assurance pour la voiture pour chaque pays visité.

Il faut également vérifier les visas nécessaires (Brésil pour les Canadiens) et faire les demandes qui peuvent prendre plusieurs semaines. Commander au besoin des cartes de crédits de deux compagnies différentes, dans le cas où un commerçant n’utiliserait pas l’une d’entre elle (MasterCard et/ou Visa sont généralement reconnus). Faire des photocopies couleurs ainsi que plastifier ses documents importants comme le passeport ou encore les papiers du véhicule (ne pas remettre les originaux en premier!).

Aviser d’avance au travail de notre absence prévue afin de prévoir les papiers à remplir en cas de congé sabbatique ou de démission. Cela leur permet de se préparer à votre départ et de planifier la transition.

PLANIFIER

Entreposer ses choses, sous-louer son appartement ou sa propriété ou vendre sa maison. Vendre les objets sur les petites annonces classées, vendre sa voiture... Prévoir du TEMPS et du TEMPS pour cela!

Rechercher l’itinéraire qui nous convient en fonction du temps et des contraintes comme par exemple éviter la saison des ouragans, assister à des événements spéciaux, rencontres avec des amis, trop froid, trop chaud, places où aller, où ne pas aller, rencontrer des gens ayant fait un voyage similaire, lire sur les forums, quels papiers sont nécessaires pour la traversée des frontières… Il faut collecter le plus d’information générale possible pour se rassurer d’une part et pour éviter des mauvaises surprises (notamment aux frontières) d’autres part, qui pourraient être embêtantes voire critiques. Concernant la santé, il est conseiller de voir un médecin pour prendre les vaccins nécessaires, acheter les médicaments dont vous aurez besoin durant le voyage (antihistaminiques, antibiotiques contre le diarrhée ou les infections urinaires etc…), et préparer sa trousse de premiers soins sur mesure!

En parler entre amis, famille, collègues de travail. Cela ouvre les horizons et permet de partager notre voyage et d’en tirer des conseils ou des trucs à prévoir avant de partir.

QUOI EMPORTER

Selon les goûts et désirs de chacun… Nous avons choisi d’orienter notre voyage sur la randonnée, le hors piste et notre voiture est très petite (elle n’a pas le confort d’un camping-car!) alors voici quelques trucs qu’on pense emporter avec nous:

sacs de couchage, oreillers, vêtements chaud, veste coupe-vent et imperméables, vêtements techniques adaptés à la randonnée, pièces de rechanges pour la mécanique auto, trousse de premiers soins, équipement électronique (GPS, caméras, chargeurs à batteries, lampes frontales, etc…), un réchaud, un kit de cuisine pour 4 personnes (au cas où on aurait des invités…), cordes et épingles à linge, sacs de randonnée, tente…

PS:Une liste plus exhaustive (et probablement mieux ciblée) sera fournie à notre retour, forts ne notre expérience!

LE BUDGET

Nous avons prévu un budget moyen par jour de 100$ pour toutes les dépenses (essence, bouffe, entretien et réparations de l’auto etc.) plus un budget « urgences » de 5000$… Au cas où…

Il faut également considérer les dépenses d’avant voyage, celles liées aux préparatifs comme l’achat d’une voiture, les réparations et les ajustements nécessaires, l’achat d’équipements, les assurances et plus encore. Cela peut monter très rapidement et ce à plus de 15 000$ selon les besoins.

Comme nos employeurs respectifs ne supportait pas le congé en traitement différé, nous avons donc ouvert un compte épargne et sur chaque paye depuis 2 ans on prélève un montant d’argent pour rencontrer notre objectif. Mieux vaut commencer plus tôt que tard, car les imprévus arrivent bien souvent au dernier moment!

LES VOYAGEURS

Régler les problèmes lorsqu’ils se présentent! Voyager 1 an en couple dans un espace restreint n’est pas chose du commun. Il faut communiquer le plus possible et surtout ne pas hésiter à crever les abcès en abordant les sujets qui fâchent, parler des peurs qui taraudent, de la vision du voyage, des envies et établir des principes ou des règles de vie commune… Comme à la maison! 

DERNIERS PRÉPARATIFS

Avant de partir, faire une vérification complète de la mécanique de base du véhicule, rédiger une procuration à des personnes de confiance au besoin (gestion des comptes de banque, gestion des locataires en cas de mise en location de son bien immobilier… ), appeler les compagnies de cartes de crédit pour leur signaler le voyage, les pays traversés et ainsi éviter un refus de paiement ou une interdiction de retrait (ça pourrait être embarrassant), prévenir les ambassades (si requis), annuler les comptes actifs comme le téléphone cellulaire, le téléphone fixe, Internet, télévision, électricité, etc…

Somme toute, voyager sur le moment est sans doute une expérience inoubliable mais il faut bien prévoir « l’avant-voyage » ainsi que « l’après-voyage » qui ne sont pas à négliger et la clé d’un esprit tranquille une fois partis. Bref : il ne faut pas compter ses heures, il faut être patient et constant dans la préparation du voyage et avoir la foi que tout se passera très bien une fois partis. Pour le reste, il faut se laisser emporter et laisser la place aux imprévus et aux surprises, car c’est cela, voyager!